Archives par étiquette : Inde

La voie de la tradition Orthodoxe

Faire le vide, trouver l’absence, afin de trouver la Présence…rencontrer le ciel dans la terre. Dans la tradition orthodoxe, c’est faire l’expérience qui importe, c’est par le vécut sensoriel et émotionnel que la rencontre se fait et non pas à travers une théorie ou une idéologie religieuse.

« Se voir soi-même dans un autre et dans l’aimé »
Le père Georges

pant7A

La tradition, c’est un vécut « charismatique », c’est le sens du mot communion, ce n’est donc pas seulement une mémoire historique des mots.

Toutes les Églises orthodoxes se réclament selon la tradition d’une fondation datant du Ier siècle de notre ère.

Comme la tradition hindouiste qui se veut fidèle aux Veda, la tradition des Églises Orthodoxes se veut être fidèles à l’Évangile, à l’enseignement des apôtres, à la foi, à la prière, à la Tradition. Cette « Tradition » s’appuie sur des témoins, appelés ici les Pères de l’Église, les Pères du désert, les instructeurs de la vie monastique, car leur travail d’ascèse et leur vie spirituelle sont éminemment doctrinaux. Ils sont comme les Rishi(s) de l’Inde ancienne avec toute la force provenant de l’expérience ascétique et le vécu du Divin à travers la prière.

Ce sont eux qui comme les Yogi, incarnent, font vivre et fleurir de génération en génération, la VOIE, le CHEMIN, dans leur vie et en transmettent toute la force.

La vocation du désert passe notamment par le Mont Sinaï, le Mont Athos et les monastères des Météores.

  • Le Mont Sinaï (montagne de Moïse) abrite le monastère Sainte-Catherine du Sinaï, appelé aussi monastère de la Transfiguration, qui attire de nombreux pèlerins. Pour aller au somment du Mont Sinaï prendre le Siket Sayidna Musa, qui passe dans le ravin derrière le monastère « la route aux 3750 pas de pénitence »
  • Le Mont Athos (La Sainte Montagne) réunit vingt monastères qui abritent environ 2 000 moines orthodoxes et d’autres chercheurs de vérité dans un paysage de montagne surnommé le « Tibet chrétien ».
    Pour séjourner au Mont Athos : Il est nécessaire d’obtenir un permit (le fameux « diamonitirion »). Pour l’obtenir, il faut s’adresser au Bureau des Pèlerins de Thessalonique, « Grafio Proskikiton 109 rue Egnatia – 54622 Thessalonique Grèce ». Donner votre date souhaitée d’entrée au Mont Athos, on peut écrire, envoyer un fax (00 30 2310 222424), un courriel (pilgrimsbureau@c-lab.gr), ou téléphoner (00 30 2310 252578). Le plus facile est de téléphoner. Le responsable parle français, anglais et grec va vous donner tous les renseignements utiles pour l’obtention du « diamonitirion ». L’envoi des pièces justificatives peut se faire par mail. On peut solliciter un renouvellement pour une durée de 4 à 8 jours à Karyès, la capitale administrative au Mont Athos (bureaux en haut des escaliers, à droite de l’église).
  • Les monastères des Météores ou les monastères suspendus au ciel (Μετέωρα Μοναστήρια), Athanase le Grand, est le fondateur du monastère de la Transfiguration ou Le monastère du Grand Météore. Aujourd’hui seuls six monastères sont encore en activité.

Kyrie Eleison           

La Prière du cœur est destiné à être répétée en permanence, sans distraction de l’esprit, comme un mantra. C’est la clef de voûte de la pratique spirituelle de l’Église d’Orient, qui conduit à l’union mystique avec Dieu.

 » L’homme est semblable à un arbre :
le labeur corporel représente les feuilles,
tandis que la garde de l’intérieur est le fruit.
Or l’Écriture dit :
Tout arbre qui ne produit pas de bons fruits
sera coupé et jeté au feu « .
Il est donc manifeste que tout notre effort doit regarder le fruit,
c’est-à-dire la garde de l’Esprit ; nous avons besoin néanmoins
du couvert et de la parure des feuilles : c’est le labeur corporel.  »
Apophtegmes, Agathon, 8.

Tel sera l’enseignement des maîtres de l’hésychasme : ils ne cesseront de recommander avant tout d’être attentif à soi-même, de rentrer dans son cœur ; ou, selon l’expression de saint Jean Climaque, « d’aspirer à circonscrire l’incorporel (esprit) dans le corporel  », au lieu de le laisser se disperser au dehors. C’est ce que nous appelons Pratyāhāra et Dhāraṇā dans l’ascèse du yoga.

Mais à la pratique de l’invocation, il faut ajouter certaines conditions plus extérieures :

La première – la retraite dans la solitude et le silence, loin de toute agitation mondaine.

La deuxième – À la vie dans la retraite, la tradition hésychaste a ajouté dans la suite la pratique d’une posture corporelle déterminée et d’un certain contrôle de la respiration. C’est ce que nous appelons Āsana et Prāṇāyāma dans le Yoga.

« Qu’on n’aille pas penser, frères chrétiens, que seuls les prêtres et les moines ont le devoir de prier continuellement, et non les laïcs. Non, non. Tous les chrétiens ont en commun le devoir de se trouver toujours en prière. »
Grégoire Palamas

Dans la philosophie et pratique de base, il n’y a pratiquement aucune différence entre un ascète hindouiste et l’approche de Dieu dans la voie orthodoxe. C’est à travers l’ascèse du corps, le contrôle respiratoire et le contrôle du mental grâce à la répétition d’un mantra que l’on parvient à l’Ultime.

Pour allez plus loin :

  • Petite philocalie de la prière du cœur, Éditions du Seuil (1 novembre 1979) ISBN-10 : 2020053489
  • Philocalie des Pères Neptiques T.A1, Bellefontaine59 (1 décembre 2004) ISBN-10 : 2855899753
  • Vous pouvez lire l’excellent article de Jacques Vigne, intitulé « Non-dualité et Mystique Chrétienne », Vedānta et hésychasme, publié dans les Question de n° 99 et 100 (1995). Ce texte est une étude sur le christianisme et l’hindouisme, en particulier l’hésychasme, c.à.d, la mystique des Pères du désert, et du Vedānta.

 

Radisson Blue Resort Temple Bay

Prends pour te connaître le temps qu’il faudra. Rien qu’à te connaître tu voyageras.
Gilles Vigneault

Radisson Blue Resort Temple Bay
57, Covelong Road
603104 Mahābalipuram, Inde

Prix : 200 à 300 $ par nuit soit : 17 000 à 26 000 Rs.

Très bonne localisation, a l’entrée de Mahābalipuram.
Très tranquille & très propre, chambres avec balcons, suite, appartement, etc.

Voici, un hôtel de luxe où vous serez considéré comme un hôte royal. Le cadre est magnifique, mais totalement impersonnel.

Caractéristiques :

Mini golf et accès Wi-Fi gratuits.
Un service de limousine et un service de voiturier sont quelques-unes des installations de luxe mises à votre disposition tout au long de votre séjour.

Le Radisson Blue Resort Temple Bay, a été très récemment rénové, cet hôtel offre un club pour enfants et adolescents, un service en chambre 24 heures / 24 et une piscine pour enfants. Il y a un spa de jour sur place et un parcours de golf.

Une gigantesque piscine… (je n’ai jamais vu une piscine aussi grande de ma vie…)
Deux restaurants, etc

Équipées pour vous assurer un séjour agréable, les chambres du Radisson ont une terrasse privée, un mini bar et des pantoufles. Les salles de bains individuelles comprennent des peignoirs de bain, une douche et un sèche-cheveux.

  • Internet, Wifi
  • blanchisserie
  • Tous les services d’un grand hôtel de luxe
  • Personnel aimable et souriant

Sri Murugan Guest House

Faut-il partir ? Rester ? Si tu peux rester, reste ;
Pars, s’il le faut. L’un court, et l’autre se tapit
Pour tromper l’ennemi vigilant et funeste,
Le Temps !

 « Le Voyage » – Charles Baudelaire – Les fleurs du mal (1861)

Sri Murugan Guest House, anciennement Balaji Guest House
Prix : 600 Rs par jour (si on reste au moins 15 jours)
9, Ottaivadai Street (voir carte)
Mahãbalipuram – 603 104 Tamil Nadu
Téléphone : 0091 – 441 14 – 242 849

Le « Sri Murugan Guest House », est un petit hôtel récent. Certaines chambres sont de belle dimension. Très propre et tranquille, mais les chambres intérieures sont un peu sombres.

Tout en haut sur la terrasse de l’hôtel, se trouve le « Siesta restaurant », qui sert une cuisine indienne inventive occidentalisée, mais un peu chère pour la quantité…

Sri Murugan Guest House resto

Sur le bâtiment de gauche au rez-de-chaussée se trouve la merveilleuse boutique de notre amie Véronique « Akka Creation », qui anime une association / atelier, où elle apprend aux femmes indiennes à coudre, à faire des vêtements etc. (un peu plus de 33 personnes), les produits de leur fabrication sont vendus dans cette boutique, pour faire de jolis cadeaux. Akka en langue tamoul, signifie « Grande sœur ». Avec les tissus en provenance de Jaipur, Madras ou Pondichéry, Akka crée, coupe, coud des vêtements, des sacs, des patchworks…riches des merveilleuses couleurs de l’Inde. On peut aussi commander sur leur site (livraison rapide dans un emballage bien adapté) :

83815-1

http://www.alittlemarket.com/boutique/akkacreation-83815.html

 

Ashtanga Yoga News Letter 1

Cette « News Letter » n° 1, a été écrite en juillet 2012 à
Mahābalipuram – Inde

Le Yoga «chemin vers la plénitude»…

Hindu Trinity

La «Trinité hindouiste», Brahma, Vishnū, Ćiva.

Sur le chemin de l’intuition de la «non-dualité», nous essayons d’être cohérent et pourtant si nous sommes honnêtes avec nous-mêmes nous savons combien c’est difficile. Par exemple, on vous demande de vous tenir droit, nous pensons et ressentons que nous sommes verticales, mais si on se regarde dans un miroir, nous allons voir que c’est une illusion, nous avons une épaule plus haute, la tête inclinée sur un côté, le bassin en rotation, un genou plié, le ventre en avant ou en arrière, plus d’appui sur un pied, etc. Bref, nous sommes tordu. Il en est de même dans la pratique posturale du Yoga «āsana» (devanāgarī : आसन). Nous avons besoin d’un regard extérieur pour nous redresser, nous détordre, nous aligner, nous verticaliser.

Lors de sa première rencontre avec Guruji (Śrī K. Pattabhi Jois), Anne a exprimé «c’est étrange, mais pour la première fois de ma vie, j’ai fait l’expérience qu’une personne étrangère à moi-même savait mieux que moi ce qui était bon pour moi… et je lui ai fait confiance…».

C’est dans cette qualité relationnelle qu’existe la transmission du Yoga. C’est une relation d’amour, sans amour on ne fait rien de valable, on ne peut atteindre le «Royaume des Cieux» pour un chrétien, ou ce que nous appelons la «Réalité Profonde» dans le Yoga.

La pratique du Yoga mālā, c’est un travail de précision (venant du latin prae-cisus), c’est-à-dire «sans scission», sans division de la respiration, du mouvement, de la concentration, du rythme etc. C’est un travail de réunification, d’unification. Les hindouistes, comme les chrétiens pourraient dire vivre l’état relationnel de la «Trinité».

Le trois n’est pas deux, deux n’est pas un… La Trinité n’est pas une dualité et la non-dualité «advaïta» (devanāgarī : अद्वैत), n’est pas l’Unité. il s’agit d’un Un articulé entre le «je» et le «tu» de nous-même, d’un UN relationnel…

«Oh yoguin, ne pratique pas le Yoga sans vinyāsa…»
Vāmana
Ṛṣi (devanāgarī : वामन ऋषि), Yoga Korunta 

Le quatrième śloka du Yoga Korunta exprime :

« Trī stanam avalokayé

Āsanam prānāyāma dristhihi »

Traduction

« Les trois points importants de la méthode sont :

La posture, la respiration et la concentration du regard. »

Commentaire de Shri K. Pattabhi Jois

La méthode du   consiste en trois points qui sont pratiqués simultanément :

  1. La posture Āsana : Le dos droit pour allonger et étirer la colonne vertébrale, pour assurer une bonne circulation du sang ;
  1. La respiration prānāyāma : La cage thoracique bien ouverte pour que la respiration soit bonne, longue et douce ;
  1. Dristhihi : La tête dans l’alignement et le regard dirigé sur l’un des neuf points de concentration pour que l’esprit soit concentré. De cette manière, dans votre pratique, vous ne serez plus troublé par ce qui se passe autour de vous ou à l’intérieur de vous.


Om Shanti,

JC Garnier

Les origines de l’Institut d’Ashtanga Yoga de Bruxelles

Après le retour d’Inde de Jean Claude où il a donné des cours à Vinōbha Bhave et Indira Gandhi à l’ashram de Pāunar, creuser avec un ami péruvien le début des fondations du Matrimondir à Auroville, l’aventure de la transmission du Yoga commence en septembre 1973 à la Maison de la Culture de Rouen (France).

Le succès est immédiat, il y a des cours tous les jours, plusieurs fois par jour dans différents lieux, à l’Université de Mt St Aignan, à l’église Ste Claire etc. Jean Claude transmet soit la technique Iyengar soit celle de Pattabhi Jois. Les séminaires ont lieu au Château d’Ernemont sur Buchy, où il vivait.

Toujours à Rouen, en 1974, il fonde le C.R.Y. (Le Centre Rouennais du Yoga) avec le Dr Louis Creyx, 264 personnes participent régulièrement aux cours du matin ou du soir.

Puis, vient la fondation du Centre Padmā à Elbeuf en 1979 pour accueillir des séminaires de formation en résidentiel. De nombreux stages sont donnés en France, en Italie, en Suisse, en Hollande etc. Depuis cette date, Jean Claude enseigne exclusivement le « Yoga korūnta » (l’Ashtanga Yoga, suivant l’enseignement de Sri K. Pattabhi Jois).

Beaucoup de séminaire ont lieu, dans le sud de France, à la Communauté de l’Arche, fondé par Lanza Del Vasto.

La vie change… Jean Claude rencontre Anne et il s’installe à Bruxelles en 1987. Il enseigne à la Maison Américaine, chaussée de Charleroi, puis rue de Glaïeuls, Uccle en 1988. Le besoin d’espace se fait sentir et l’Institut d’Ashtanga Yoga s’installe rue Jules Lejeune de 1989 à 2003. Finalement, l’Institut d’Ashtanga Yoga s’établit dans ses propres locaux avec l’aide de notre ami architecte Simon de Wrangel au 610 de la Chaussée d’Alsemberg à Uccle, une salle de Yoga conforme aux explications de Sri K. Pattabhi Jois « La salle de yoga idéale doit être bien ventilée. Ne pas ouvrir toutes les fenêtres mais seulement celles d’un même côté, situées en hauteur. Le sol bien plat, la salle doit être très propre, au rez-de-chaussée (pas en étage, ni au sous-sol car ce n’est pas bon pour la respiration), dans un endroit calme, loin des bruits environnants et loin des personnes qui ont une autre activité que le yoga ».

La réputation de l’Institut d’Ashtanga Yoga de Bruxelles se propage, des cours et des séminaires de formation sont donnés en Belgique, en Grèce sur l’île d’Andros et à Athènes et en Inde à Mahābalipuram.

L’Institut d’Ashtanga Yoga de Bruxelles a pour but de transmettre le Yoga Korūnta (plus connu sous le nom d’Ashtanga Yoga) tel qu’il était enseigné par Shri K. Pattabhi Jois à l’Ashtanga Yoga Resarch Institutes de Mysore de son vivant (Sud de l’Inde).

Aujourd’hui une très belle équipe participe à l’évolution de l’Institut qui vous propose :

  • Des cours tous les jours (Sauf durant les vacances de Noël, le seul moment où l’Institut est fermé) :
  • Cours Introduction au Yoga
  • Cours Débutant
  • Cours Première série
  • Cours Deuxième série
  • Cours Troisième série
  • Matinées intensives (3h de cours)
  • Formation de professeur en Yoga Ashtanga Yoga à Bruxelles, Grèce et Inde
  • Des sessions d’Ashtanga Yoga dans des lieux merveilleux :
  • En Grèce :
    • Athènes
    • Île d’Andros
  • En Inde :
    • Mahābalipuram, Tamil Nadu, dans le Sud de l’Inde
  • Des événements :
    • Concerts de musique traditionnelle Indienne
    • Cours de cuisine traditionnelle indienne et ayurvédique

Om Shanti

Chapattis

Ingrédients :

  • Farine de blé
  • Eau
  • Sel
  • Huile

Préparation :

Mélanger avec les mains jusqu’à avoir une consistance genre pâte à tarte

Faire de boulettes, rouler en petites crêpes et cuire dans poêle plate en mettant de l’huile sur les deux faces.

Chapatis sur feuille de bananier

Chapatis sur feuille de bananier

 Accompagnement :

Ingrédients :

  • 2 oignons
  • 2 tomates
  • Coriandre frais
  • Feuilles de curry
  • Graines de moutarde
  • Chili en poudre

Préparation :

Chauffer huile dans la poêle, ajouter dans l’ordre :

  • Graines de moutarde
  • Feuilles de curry
  • Oignons que l’on fait revenir
  • Tomates
  • Chili en poudre
  • Un peu d’eau
  • sel

LEMON RICE (3 à 4 personnes)

Une casserole à pression

Ingrédients :

  • Riz (bien lavé), 2 verres
  • Eau, 3 verres
  • 1 citron
  • Dal, une poignée
  • Blackgram, 1 poignée
  • 3 Chili séchés (rouges) les ouvrir
  • ½ cuillère à café de tumeric
  • Graines de moutarde
  • Feuilles de curry

Préparation :

  1. Mettre eau et riz dans casserole à pression, faire cuire jusqu’à un sifflement, éteindre et laisser.
  1. Rouler le citron sur une surface dure pour « faire sortir le jus », le couper en deux et presser pour récolter le jus dans un bol. Ajouter une cuillère à café de curcuma.
  1. Chauffer de l’huile dans une poêle, y ajouter :
  • Le chili et faire revenir
  • Les feuilles de curry
  • Les graines de moutarde
  • Le dal et le blackgram

Faire cuire 5 à 10 minutes, puis ajouter

  • Le jus de citron et un peu d’eau
  • Du sel

Eteindre sous la poêle

  1. Ouvrir la casserole à pression et mélanger le riz cuit avec la sauce

Bijni curry (aubergines)

Ingrédients :

  • 6 petites aubergines
  • 3 oignons
  • 3 tomates (petites)
  • Feuilles de curry
  • Graines de moutarde
  • Chili en poudre
  • Tumeric
  • Huile (de tournesol dit Raji)

Préparation :

  1. Couper les aubergines en morceaux allongés et les laver
  2. Emincer les oignons
  3. Chauffer l’huile dans la poêle et ajouter dans l’ordre :
  • Graines de moutarde
  • Feuilles de curry
  • Oignon
  • Tomates
  • Aubergines
  • Chili powder
  • tumeric

Palak panir

Ingrédients :

  • Epinards
  • Cannelle, 3 bâtonnets
  • Panir
  • Beurre
  • Huile
  • 1 oignon
  • Ail
  • 1 chili
  • Graines de moutarde

Préparation :

  1. Faire bouillir les épinards dans de l’eau avec les bâtonnets de cannelle
  2. Faire chauffer un peu d’huile et de beurre dans une poêle et ajouter dans l’ordre :
    • Graines de moutarde
    • Oignon, faire revenir
    • Ail
    • Chili
    • Panir
  3. Quand les épinards sont cuits, les égoutter et ôter la cannelle
  4. Mixer les épinards
  5. Les mettre dans la poêle
  6. Saler

Masala dosa (pour 2 à 3 personnes)

DOSAS :

Pâte faite à base de poudre de riz et de dal

Ingrédients :

  1. 2 oignons
  2. 2 tomates
  3. 2 chili verts
  4. 2 ou 3 pomme de terre
  5. Feuilles de curry
  6. Graines de moutarde
  7. Dal, une poignée
  8. Curcuma, une pincée
  9. Sel

Préparation :

  1. Faire bouiller les pommes de terre
  2. Couper les légumes en dés
  3. Chauffer de l’huile dans une poêle, ensuite ajouter dans l’ordre :
  • Moutarde
  • petites feuilles de curry
  • dal
  • oignon et chili
  • tomates
  • curcuma
  1. Cuire les dosas dans une poêle à crêpes
  1. Ecraser les pommes de terre à la main et les rajouter à la préparation
  1. Réchauffer le tout en rajoutant un peu d’eau pour que cela devienne une sorte de « pappe » un peu collante !

Mettre la préparation sur les dosa et servir