Archives de catégorie : Centres d’intérêts en Inde

Description de la catégorie à définir : Séminaires en Inde > Centres d’intérêts

Chennai & St Thomas

Jésus, dit à ses douze disciples (dans le chapitre 10 de Matthieu, Verset 1 à 9)

V1. « Puis, ayant appelé ses douze disciples, il leur donna le pouvoir de chasser les esprits impurs, et de guérir toute maladie et toute infirmité.
V2.  Voici les noms des douze apôtres. Le premier, Simon appelé Pierre, et André, son frère ; Jacques, fils de Zébédée, et Jean, son frère ;
V3.  Philippe, et Barthélemy ; Thomas, et Matthieu, le publicain ; Jacques, fils d’Alphée, et Thaddée ;
V4.  Simon le Cananite, et Judas l’Iscariot, celui qui livra Jésus.
V5.  Tels sont les douze que Jésus envoya, après leur avoir donné les instructions suivantes : N’allez pas vers les païens, et n’entrez pas dans les villes des Samaritains ;
V6.  Allez plutôt vers les brebis perdues de la maison d’Israël.
V7.  Allez, prêchez, et dites : Le royaume des cieux est proche.
V8.  Guérissez les malades, ressuscitez les morts, purifiez les lépreux, chassez les démons. Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement.
V9.  Ne prenez ni or, ni argent, ni monnaie, dans vos ceintures… »

La tradition veut que St Thomas soit venu transmettre le message de Jésus en l’Inde en l’an 74 de notre ère.

La Cathédrale San Thome a été édifiée en 1504. Suite à un incendie, elle a été reconstruite en style néogothique de 1893 à 1896, puis complètement rénovée sous sa forme actuelle en 2006, sa flèche en pierre atteint 50 mètre de haut. L’édifice, conserve de nombreuses reliques (certains ossements) de Saint Thomas dans la crypte, sa tombe est située au milieu de transept (accès par l’entrée du musée à l’arrière de la cathédrale).

La cathédrale en soi n’a rien d’extraordinaire, mais la voir la nuit illuminée est un spectacle, on dirait un très beau gâteau en sucre blanc…

Au sommet du Mont Saint Thomas, le belvédère permet de découvrir un large panorama sur la ville de Chennai. La petite église Notre-Dame de l’Espérance (XVIe, mais sans intérêt architecturalement) s’élève à l’emplacement où serait mort l’apôtre.

Sur Little Mount, à trois km du Mont Saint Thomas, se trouve une petite grotte où méditait Saint Thomas, à l’arrière de la cavité se trouve une source qui est, bien sûr miraculeuse…

Le « Pongal », chez Arul ou avec le « Tourisme Office »…

A Mahābalipuram, vous aurez le choix entre deux possibilités pour participer à cette merveilleuse fête, le Pongal, l’une des plus colorées du sud de l’Inde.

En effet, vous pouvez pendant votre session d’Ashtanga Yoga du mois de janvier participer à cet événement riche en couleurs et en musique.

  • Le « Tourisme Office » organise chaque année pour ces festivités du Pongal, une visite dans un village traditionnel à quelques km de Mahābalipuram (chant, danse, puja, etc.).
Pongal chez Arul

Pongal chez Arul

  • Mais si vous préférez vivre cet évènement dans une famille traditionnelle indienne dans un petit village à 4 km de Mahābalipuram, un de nos amis indiens « Arul » invite les participants à la session d’Ashtanga Yoga à partager la cérémonie de la Puja et le repas typique du Pongal.

Tiruvannāmalai, célèbre lieu de pèlerinage

Célèbre lieu de pèlerinage, la ville est réputé pour son grand Temple d’Annamalaiyar du 9ème siècle, dédié à Shiva, sa légendaire colline sacrée d’Arunachala qui est un lieu saint, et aussi par la présence de l’ashram de Sri Ramana Maharshi, considéré comme l’un des plus grands sages et mystiques de l’Inde du XXe siècle.

Tiruvannamalai, Annamalaiyar Temple

Tiruvannamalai, Annamalaiyar Temple

  • Le temple, l’un des plus grand de Inde a une superficie de 10 hectares, est entouré d’un mur d’enceinte, orné de quatre tours monumentales servant d’entrée au sanctuaire (appelé Gopuram) magnifiquement décoré avec des milliers de sculptures peintes riches en couleurs. Son architecture est caractéristique de l’époque Chola au IXème siècle. Le Gopura de l’Est est l’un des plus grands de l’Inde avec ses 66 mètres de hauteur. La salle aux mille piliers est magnifique, le temple déborde de vie avec six rituels quotidiens de 5h30 à 10h, douze festivals annuels dont le plus célèbre est le Karthikai Deepam, le jour de la pleine lune entre Novembre et Décembre; trois millions de pèlerins sont présents. Au sommet de la colline d’Arunachala, un gigantesque feu est allumé en l’honneur de Shiva, visible sur plusieurs km.
  • La colline sacrée d’Arunachala, appelée aussi Arunagiri, Annamalai Hill, est l’un des cinq lieux saints importants shivaïtes de l’Inde du Sud. Shiva s’y serait manifesté sous la forme d’une colonne de lumière. De nombreux saints et sages se sont établis sur sa colline ou dans les grottes, comme Sri Ramana Maharshi qui y vécut de 1899 à1916.

« Arunachala est vraiment un lieu saint. De tous les lieux saints, Arunachala est le plus sacré. C’est le cœur du monde. il est Shiva lui-même. C’est le cœur secret et sacré de Shiva. En ce lieu il réside à jamais sous la forme du glorieux  Mont Arunachala. » Extrait de : Sri Arunachala Mahatmyam – Skanda Purana.

Au pied de la colline sacrée d’Arunachala se trouve l’Ashram de Sri Ramana Maharshi. Ramana Maharshi est l’un des plus grands sages et maîtres spirituels de l’Inde moderne, il est né en décembre 1879 et décédé le 14 avril 1950. Il est venu pour transmettre l’ancienne Sagesse de l’Advaita-Vedanta sous une forme nouvelle, simple et claire, basée sur sa propre expérience, et il a rendu accessible à l’homme d’aujourd’hui, la voie de la connaissance (Jnana-Marga). Selon son enseignement, seul le Soi, la pure conscience, doit-être trouvé grâce à cette question incessante du « Qui-suis-je ? », « Vous êtes Cela en cet instant même ».

« Au milieu de la caverne du cœur,
en forme de Moi, en forme de Soi,
unique et solitaire,
tout droit de soi à soi
le Brahman resplendit !
Pénètre toi-même en ce dedans,
ta pensée perçant jusqu’à sa source,
ton esprit plongé en soi,
souffle et sens au tréfonds recueillis,
tout de toi en toi fixé,
et là, simplement, sois! »
Sri Ramana Maharshi

Tiruvannamalai est situé à 163 km de Mahabalipuram, 3 h en voiture, environ 5h de trajet en bus, (allez d’abord à Chengalpath, puis changez de bus pour Tiruvannamalai).

Thanjavur

Thanjavur (Tanjore) est une ville de l’État du Tamil Nadu à quelque 400 km au sud de Chennai sur la rive sud de la Cauvery. Thanjavur est célèbre pour sa peinture en relief qui porte son nom, les œuvres représentent essentiellement les divinités de la mythologie hindoue. Krishna qui est représenté avec la peau blanche alors que traditionnellement elle est bleue foncée. La mise en œuvre ressemble à celle des Icônes grecques. Figurant au patrimoine mondial de l’Unesco le temple de Brihadesvara, appelé aussi le temple de Rājarājeshvaram, de style drāvidien est magnifique.

Après l’entrée dans la cour intérieure se trouve un imposant Nandi, le taureau, célèbre monture de Shiva, de 6m de long & 3m de haut, en granit noir.

Les sculptures en granit et bronze de son musée valent le détour ainsi qu’une visite à la bibliothèque et au palais.

La région de Tanjore est riche en histoire, c’est une terre de temples dont un grand nombre sont très anciens.

A 275 km au sud de Mahābalipuram et à 171 km au sud de Pondichéry

Dans les environs de Tanjore, il y a de nombreux Temples très intéressants à voir entre autres à Gangaikondacholapuram, Kumbakonam, Darasuram et Swamimalai, où il y a aussi les fameuses fonderies de bronze, dites à « la cire perdue », et un musée « Bronze Museum and School of Arts »

La réserve d’oiseaux (ornithologique) de Vedanthangal

Vedanthankal Bird Sanctuary, la réserve ornithologique se situe dans le petit village de Vedanthangal.

On peut y admirer plus de 40 000 oiseaux (dont 26 espèces rares), provenant de diverses régions du monde.

Ces oiseaux séjournent à la réserve pendant la saison migratoire. La meilleure période pour visiter ce merveilleux endroit paisible est de novembre à mars. A cette époque, les oiseaux construisent et maintiennent leurs nids. Le meilleur moment pour l’observation des oiseaux est tôt le matin ou en fin d’après-midi avant le coucher du soleil.

Vedanthangal se situe à 60 km au sud de Mahābalipuram en direction de Pondichéry, (1h de voiture). Fermé de mai à novembre.

Vedanthankal Bird Sanctuary, site web :

Pondichéry, un petit peu de France en Inde…

La côte de Coromandel, proche de Pondichéry, est idéale pour un séjour de charme : ses plages de sable blanc, ses petits villages de pêcheurs, ses ensembles de temples hindous, l’ancien comptoir français où flotte encore les effluves du passé, un séjour dans un hôtel de caractère, rendront votre stage de Yoga inoubliable.

Pondichéry ou Puducherry, la ville est souvent appelée Pondy. Pondichéry possède une architecture unique, héritée du mélange des cultures et de son passé colonial français et Tamoul.

Pondichéry a une ambiance et un charme uniques, tout-à-fait différents du reste de l’Inde. Ex-colonie française, elle est aujourd’hui une union territoriale d’Inde qui se trouve à 160km de Chennai (Madras), 100km de Mahābalipuram le long de la côte de Coromandel dans le golfe du Bengale. Promenez-vous en cyclo-pousse ou à pied à travers de charmantes rues aux noms évocateurs, où l’on admire de très beaux exemples d’architecture coloniale.

Perdez-vous dans son « vieux marché », situé à l’angle de Nehru Street & Mahatma Gandhi Road. Sentez les odeurs surprenantes du marché aux poissons, des fruits & légumes, des fleurs ; achetez du café ou du thé au « The Lakshmi Coffee » ; allez manger à « Energy Home », une cuisine surprenante et absolument délicieuse, 35a, Chetty street. Visitez l’Ashram de Sri Aurobindo et bien sûr Auroville. Prenez un petit déjeuner à la française chez « Baker Street » 123, Bussy Street, ou à l’indienne dans une maison à l’architecture tamoule traditionnelle chez « Maison Perumal », 44 Perumal Koil Street : dosai, idly, kalapam et uthappam, de 7h30 à 10h.

Pondichéry se trouve à 100 km de Mahābalipuram, soit 2h de bus ou 1h1/2 de voiture.

Visiter Auroville, cité utopique, mystique et écologique à 20 min de Pondichéry

Auroville, « la ville de l’Aurore », pour « La Mère » c’est : « le lieu d’une vie communautaire universelle, où hommes et femmes apprendraient à vivre en paix, dans une parfaite harmonie, au-delà de toutes croyances, opinions politiques et nationalités ».

 

Cette cité utopique, mystique et écologique compte aujourd’hui près de 1 600 habitants venus d’une trentaine de pays. En son centre se trouve le Matrimandir, c’est l’âme d’Auroville. Il contient une chambre intérieure, revêtue de marbre blanc, qui abrite un cristal massif de 70 cm de diamètre, le plus gros au monde. C’est un lieu destiné à la méditation.

Auroville abrite aussi : Le Pavillon tibétain, Son architecture s’inspire des plans du Kalachakra Mandala, il a été inauguré le 20 janvier 2009 par Sa Sainteté le 14e dalaï-lama Tenzin Gyatso.

Vivre simplement quelques jours à Auroville, s’y promener et aller méditer au Matrimandir est une merveilleuse expérience.

Pour vivre cette expérience, vous devez obtenir un laissez-passer auprès à l’accueil du « Visiteur Center » pour visiter le Matrimandir et les jardins qui l’entoure. Il est aussi nécessaire d’avoir un autre « Passe » pour une séance de méditation au Matrimandir. Un sentier ombragé, long de 2 km, mène du Centre des Visiteurs au Matrimandir.

Horaires pour obtenir le « Laissez-passer » au Centre des Visiteurs
  Matin Après-midi
Semaine 9h30 à 13h 13h30 à 16h00
Dimanche 9h30 à 13h Fermé
 
Heures d’ouverture du Matrimandir pour les visiteurs
  Matin Après-midi
Semaine 9h30 à 13h30 14h00 à 16h30
Dimanche 9h30 à 13h00 Fermé

Auroville, accueille pass

Tout Pondi-logo

Auroville se trouve à 6km au nord de Pondichéry qui se trouve à 100km de Mahābalipuram (1.45h de voiture, 2h de bus)

Visiter l’Ashram de Pondichéry

A Pondichéry, je vous conseille de visiter l’ashram de Sri Aurobindo situé « Marine Street » dans les anciens quartiers français. Il s’agit d’une belle demeure coloniale où les fidèles se consacrent à la méditation. C’est en 1920 qu’une Française rejoignit Sri Aurobindo et devint sa compagne spirituelle. Elle est connue sous le nom de « La Mère ». L’enseignement de Sri Aurobindo est une synthèse des différents Yoga(s) traditionnels et modernes. Le but de son yoga est le développement de la vie spirituelle intérieure. Grâce à cette pratique, on découvre le Moi unique et on élabore une conscience spirituelle supramentale qui transforme la nature humaine.

 

L’ashram de Sri Aurobindo a été fondé le 24 novembre 1926. En décembre de la même année Sri Aurobindo décide de se retirer de la vie publique pour se consacrer uniquement à l’action de la Force Supramentale, et il laisse « La Mère » (Mira Alfassa) à la direction de l’ashram. A sa mort en 1950, « La Mère » poursuit son œuvre.

En 1968, « La Mère » parle d’un projet d’une ville nouvelle en ces termes :

« Il doit exister sur Terre un endroit inaliénable, un endroit qui n’appartiendrait à aucune nation, un lieu où tous les êtres de bonne volonté, sincères dans leurs aspirations, pourraient vivre librement comme citoyens du monde… »

 

En 1969, Auroville le projet d’une ville expérimentale moderne et spirituelle, située à une dizaine de kilomètres au nord de Pondichéry voit le jour.

A l’ashram vous pourrez vous recueillir aux pieds du « Samadhi » de Sri Aurobindo et de Mère, recouvert de fleurs fraîches, un lieu de paix. Tous les jours de 8h à 12h et de 14h à 16h.

Pondichéry se trouve à 100 km de Mahābalipuram, soit 2h de bus ou 1h1/2 de voiture. 

Massage à Mahābalipuram

Trouvez la paix de l’âme et du corps à travers le savoir millénaire de Âyurveda … Après un cours d’Ashtanga Yoga, je vous recommande une séance de massage ayurvédique chez Krishna.

Pour les dames, il y a aussi la possibilité d’un soin de beauté chez Jessy

Ce qu’apportent les massages…

L’āyurveda, signifie la « connaissance de la vie ». C’est la médecine traditionnelle de l’Inde, le plus ancien système thérapeutique du monde. Ses sources proviennent des Veda(s), plus de 5000 ans d’histoire et de connaissance ininterrompues. C’est une approche holistique de l’être humain.

Cette science vise à rétablir l’équilibre de l’organisme humain, grâce à l’action thérapeutique et curative d’huiles, de plantes et de minéraux, au niveau du corps, du mental et de l’esprit.

« Le but ultime de l’āyurveda est la réalisation spirituelle. »

Dans l’esprit de l’āyurveda, donner un traitement signifie, rechercher une nouvelle homéostasie du corps, par les plantes, les aliments, le massage, le yoga ou la méditation.

 

« Toute maladie est un pas vers une guérison, tout mal et toute douleur une harmonisation avec la nature vers le bien, toute mort une ouverture vers l’immortalité. Pourquoi cela est-il ainsi ? C’est le secret de Dieu que seules les âmes purifiées de l’égoïsme peuvent comprendre »
Sri Aurobindo

Panchakarma, ou les cinq étapes (du processus de nettoyage) :

  1. Snehana : ingestion de ghī (beurre clarifié).
  2. Virechana : une purge légère souvent à base d’huile de Neem.
  3. Swedhana : la sudation, grâce à une sorte de hammam (un bain de vapeur doux et chaud à 40°)
  4. Basti : un lavement léger du côlon.
  5. Abhyanga : différents massages à l’huile chaude, donnés par des masseurs expérimentés.

Les différents massages pour Vata, Pitta et Kapha

  • Abhyanga : c’est le massage du corps entier à l’huile.
  • Udvartana : massage détoxifiant et amincissant à la farine de pois chiches
  • Pinda svéda : massage avec ses pochons de plantes, de riz au lait ou de sable pour chauffer le corps, stimuler la transpiration et l’élimination des toxines.
  • Pichauli : massage à 4 mains à l’huile chaude.
  • Padaghat : massage profond effectué avec les pieds du masseur !
  • Pizzichili : un massage effectué sur une table spéciale, permettant un bain d’huiles chaudes.
  • Shirodhara : le shirodhara est un soin dans lequel on fait couler lentement une huile tiède à base d’herbes sur le front du patient.  Vient de deux mots sanskrits Shira = front et Dhara = flux. C’est une étape du panchakarma.  Les liquides utilisés peuvent inclure des huiles, du lait, du babeurre, de l’eau de noix de coco. Le shirodhara a pour effet de clarifier et calmer l’esprit, et d’améliorer les fonctions cognitives.  Le shirodhara procure un état de relaxation profonde.
  • Et bien d’autres …

Durée : de ¾ d’heure à 2h 00 suivant le type de massage
Durée d’une cure : de 3 jours à 4 semaines suivant le traitement

 

Nos partenaires ayurvédiques à Mahābalipuram

Pour le massage :

Krishna Kumar, il officie à l’Hôtel Greenwoods, Othavadai Cross Street.
ayurkrishna2005@yahoo.com
Prix : de 1000 roupies à 2000 roupies suivant le type de massage, il fait des forfaits pour une cure

 

Pour une consultation en médecine ayurvédique

Le docteur Arathi, en médecine ayurvédique, jeune femme très sympathique. Sri Durga, 36 Othavadai Street (juste à côté du Moonrakers Restaurant) au premier étage.
Prix : Consultation 200 roupies

 

Pour des soins de beauté

Mrs Jessy Ravi (Esthéticienne ayurvédique), The Mayuri ayuvedic Massage Beauty Parlour, 5, Othavadai Street.
Prix : de 250 roupies à 2000 roupies suivant le type de soin.

A voir à Mahābalipuram

Mahābalipuram, ou aujourd’hui Mamallapuram, « la ville de Mahā Bali », c’est une petite ville du Tamil Nadu située à 60 km au sud de Chennai (Madras) sur la côte du Coromandel. Ce charmant petit village jouit d’une renommée mondiale pour son « Temple du Rivage » en bord de l’océan, près d’une grande plage de sable et pour les fascinants vestiges datant de l’époque des Pallava (entre les Ve et VIIIe siècles).

C’est là que Jean Claude transmet depuis une vingtaine d’année, deux fois par an l’Ashtanga Yoga. Mahābalipuram accueille chaque année de fin décembre à fin janvier un important « Festival de Danse Classique Indienne ». C’est un site archéologique important classé par l’Unesco au patrimoine mondial depuis 1985. Les touristes non indiens, n’ont à payer qu’un seul droit d’entrée pour tous les monuments soit l’équivalent de 5 dollars.

  • La descente du Gange ou La pénitence d’Arjuna, magnifique bas-relief de 27 m de long sur 9 m de hauteur, sculpté sur un immense rocher en granit, illustrant la légende de « la Descente du Gange sur Terre, par le canal de la chevelure du Dieu Shiva». On y voit Arjuna dans une position de Yoga se livrant à une très dure pénitence durant mille ans. Sont présents aussi, des Dieux, des Déesses, des animaux aquatiques tels des nāga et nāginī. etc.

 

Les mandapa(s), situées sur une colline, comptent huit petits sanctuaires « mandapam », abritant de belles statues, deux sont inachevées.

  • Le mandapa de Krishna figure parmi les plus beaux. On y voit le Dieu Krishna soulevant d’une seule main le Mont Govardhana pour que les villageois et les vaches puissent se protéger de l’orage déclenché par le Dieu Indra, en colère.

 

  • Les cinq Ratha (Pancha Ratha) sont d’énormes chars de procession en bois. A Mahabalipuram, on désigne sous ce nom, des temples monolithiques creusés en forme de bâtiments à même le rocher.
  1. Le Ratha de Draupadi, consacré à Durgâ
  2. Le Ratha d’Arjuna
  3. Le Ratha de Nakula.
  4. Le Ratha de Bhima
  5. Le Ratha de Yudishtara

 

  • La boule de beurre de Krishna, un gros rocher de granite de forme arrondie, qui semble en équilibre instable. Une légende dans laquelle Krishnâ, enfant a dérobé une boule de beurre.

La grotte du tigre, situé à quelques km (4km) au nord de Mahābalipuram sur la route de Madras, en bordure de mer, creusée dans un rocher de belle taille. Le lieu s’appelle Saluvankuppam. Le site est ombragé par des cocotiers, il est préférable de le voir au lever du soleil ou à son coucher pour bénéficier d’une lumière magique. La grotte était consacrée autrefois à la Déesse Durgâ. C’est un monument de l’époque Pallava.

  • Le temple d’ Īshvara est entièrement taillé dans le roc.
  • Un petit musée au personnel accueillant, abrite des statues, peintures et le résultat des fouilles archéologiques; ouvert tous les jours.