Archives par étiquette : Mysore

Ashtanga Yoga News Letter 1

Cette « News Letter » n° 1, a été écrite en juillet 2012 à
Mahābalipuram – Inde

Le Yoga «chemin vers la plénitude»…

Hindu Trinity

La «Trinité hindouiste», Brahma, Vishnū, Ćiva.

Sur le chemin de l’intuition de la «non-dualité», nous essayons d’être cohérent et pourtant si nous sommes honnêtes avec nous-mêmes nous savons combien c’est difficile. Par exemple, on vous demande de vous tenir droit, nous pensons et ressentons que nous sommes verticales, mais si on se regarde dans un miroir, nous allons voir que c’est une illusion, nous avons une épaule plus haute, la tête inclinée sur un côté, le bassin en rotation, un genou plié, le ventre en avant ou en arrière, plus d’appui sur un pied, etc. Bref, nous sommes tordu. Il en est de même dans la pratique posturale du Yoga «āsana» (devanāgarī : आसन). Nous avons besoin d’un regard extérieur pour nous redresser, nous détordre, nous aligner, nous verticaliser.

Lors de sa première rencontre avec Guruji (Śrī K. Pattabhi Jois), Anne a exprimé «c’est étrange, mais pour la première fois de ma vie, j’ai fait l’expérience qu’une personne étrangère à moi-même savait mieux que moi ce qui était bon pour moi… et je lui ai fait confiance…».

C’est dans cette qualité relationnelle qu’existe la transmission du Yoga. C’est une relation d’amour, sans amour on ne fait rien de valable, on ne peut atteindre le «Royaume des Cieux» pour un chrétien, ou ce que nous appelons la «Réalité Profonde» dans le Yoga.

La pratique du Yoga mālā, c’est un travail de précision (venant du latin prae-cisus), c’est-à-dire «sans scission», sans division de la respiration, du mouvement, de la concentration, du rythme etc. C’est un travail de réunification, d’unification. Les hindouistes, comme les chrétiens pourraient dire vivre l’état relationnel de la «Trinité».

Le trois n’est pas deux, deux n’est pas un… La Trinité n’est pas une dualité et la non-dualité «advaïta» (devanāgarī : अद्वैत), n’est pas l’Unité. il s’agit d’un Un articulé entre le «je» et le «tu» de nous-même, d’un UN relationnel…

«Oh yoguin, ne pratique pas le Yoga sans vinyāsa…»
Vāmana
Ṛṣi (devanāgarī : वामन ऋषि), Yoga Korunta 

Le quatrième śloka du Yoga Korunta exprime :

« Trī stanam avalokayé

Āsanam prānāyāma dristhihi »

Traduction

« Les trois points importants de la méthode sont :

La posture, la respiration et la concentration du regard. »

Commentaire de Shri K. Pattabhi Jois

La méthode du   consiste en trois points qui sont pratiqués simultanément :

  1. La posture Āsana : Le dos droit pour allonger et étirer la colonne vertébrale, pour assurer une bonne circulation du sang ;
  1. La respiration prānāyāma : La cage thoracique bien ouverte pour que la respiration soit bonne, longue et douce ;
  1. Dristhihi : La tête dans l’alignement et le regard dirigé sur l’un des neuf points de concentration pour que l’esprit soit concentré. De cette manière, dans votre pratique, vous ne serez plus troublé par ce qui se passe autour de vous ou à l’intérieur de vous.


Om Shanti,

JC Garnier

Les origines de l’Institut d’Ashtanga Yoga de Bruxelles

Après le retour d’Inde de Jean Claude où il a donné des cours à Vinōbha Bhave et Indira Gandhi à l’ashram de Pāunar, creuser avec un ami péruvien le début des fondations du Matrimondir à Auroville, l’aventure de la transmission du Yoga commence en septembre 1973 à la Maison de la Culture de Rouen (France).

Le succès est immédiat, il y a des cours tous les jours, plusieurs fois par jour dans différents lieux, à l’Université de Mt St Aignan, à l’église Ste Claire etc. Jean Claude transmet soit la technique Iyengar soit celle de Pattabhi Jois. Les séminaires ont lieu au Château d’Ernemont sur Buchy, où il vivait.

Toujours à Rouen, en 1974, il fonde le C.R.Y. (Le Centre Rouennais du Yoga) avec le Dr Louis Creyx, 264 personnes participent régulièrement aux cours du matin ou du soir.

Puis, vient la fondation du Centre Padmā à Elbeuf en 1979 pour accueillir des séminaires de formation en résidentiel. De nombreux stages sont donnés en France, en Italie, en Suisse, en Hollande etc. Depuis cette date, Jean Claude enseigne exclusivement le « Yoga korūnta » (l’Ashtanga Yoga, suivant l’enseignement de Sri K. Pattabhi Jois).

Beaucoup de séminaire ont lieu, dans le sud de France, à la Communauté de l’Arche, fondé par Lanza Del Vasto.

La vie change… Jean Claude rencontre Anne et il s’installe à Bruxelles en 1987. Il enseigne à la Maison Américaine, chaussée de Charleroi, puis rue de Glaïeuls, Uccle en 1988. Le besoin d’espace se fait sentir et l’Institut d’Ashtanga Yoga s’installe rue Jules Lejeune de 1989 à 2003. Finalement, l’Institut d’Ashtanga Yoga s’établit dans ses propres locaux avec l’aide de notre ami architecte Simon de Wrangel au 610 de la Chaussée d’Alsemberg à Uccle, une salle de Yoga conforme aux explications de Sri K. Pattabhi Jois « La salle de yoga idéale doit être bien ventilée. Ne pas ouvrir toutes les fenêtres mais seulement celles d’un même côté, situées en hauteur. Le sol bien plat, la salle doit être très propre, au rez-de-chaussée (pas en étage, ni au sous-sol car ce n’est pas bon pour la respiration), dans un endroit calme, loin des bruits environnants et loin des personnes qui ont une autre activité que le yoga ».

La réputation de l’Institut d’Ashtanga Yoga de Bruxelles se propage, des cours et des séminaires de formation sont donnés en Belgique, en Grèce sur l’île d’Andros et à Athènes et en Inde à Mahābalipuram.

L’Institut d’Ashtanga Yoga de Bruxelles a pour but de transmettre le Yoga Korūnta (plus connu sous le nom d’Ashtanga Yoga) tel qu’il était enseigné par Shri K. Pattabhi Jois à l’Ashtanga Yoga Resarch Institutes de Mysore de son vivant (Sud de l’Inde).

Aujourd’hui une très belle équipe participe à l’évolution de l’Institut qui vous propose :

  • Des cours tous les jours (Sauf durant les vacances de Noël, le seul moment où l’Institut est fermé) :
  • Cours Introduction au Yoga
  • Cours Débutant
  • Cours Première série
  • Cours Deuxième série
  • Cours Troisième série
  • Matinées intensives (3h de cours)
  • Formation de professeur en Yoga Ashtanga Yoga à Bruxelles, Grèce et Inde
  • Des sessions d’Ashtanga Yoga dans des lieux merveilleux :
  • En Grèce :
    • Athènes
    • Île d’Andros
  • En Inde :
    • Mahābalipuram, Tamil Nadu, dans le Sud de l’Inde
  • Des événements :
    • Concerts de musique traditionnelle Indienne
    • Cours de cuisine traditionnelle indienne et ayurvédique

Om Shanti

Sri K. Pattabhi Jois a expérimenté, développé et transmis l’Ashtanga Yoga

Sri K. Pattabhi Jois, est né le 26 juillet 1915, un jour de pleine lune, dans un petit village près de Somnâthpur au Karnataka en Inde du Sud. Il est décédé le 18 mai 2009, à l’âge de 94 ans.

Son père, Krishna Pattabhi Jois, était un astrologue réputé au service du Maharadjah de Mysore.

Après ses études, primaires et secondaires, il entreprend en 1930 des études de Sanskrit et de Philosophie Védique au Maharadjah Sanskrit College de Mysore. En 1937, il est diplômé, il enseigne aussitôt le sanskrit à l’Université de Mysore jusqu’en 1973. Il passe encore trois ans à enseigner au Collège Ayur Védique, et il prend alors sa retraite.

Il a commencé à étudier le Yoga dès 1927, il est âgé alors de 12 ans. Il habite alors avec ses parents dans un petit village près de Hassan « Kowshek » (Karnataka). Pendant les trois premières années, il effectue chaque jour le trajet à pieds (35 km) aller et retour, pour se rendre auprès de son Guru Sri T. Krishnamacharya qui habitait Mysore à cette époque. Il reçut l’enseignement de son maître pendant 25 ans (de 1927 à 1952). Krishnamacharya lui a demandé de transmettre une méthode de Yoga originale, appelé Yoga Korunta (plus connue aujourd’hui sous le nom d’Ashtanga Yoga). Sri K. Pattabhi Jois enseigne le Yoga en Inde depuis 1937, puis plus tard aux U.S.A et en Europe. Il a reçu des élèves du monde entier pour étudier cette merveilleuse méthode de Yoga.

Il a été le Fondateur-Directeur de l’Ashtanga Yoga Research Institute de Mysore en 1942. En 1946, il a fondé l’Institut de Recherche sur l’Ashtanga Yoga, où il a expérimenté et développé les vertus curatives du Yoga.

Il a été nommé Professeur Honoraire de Yoga au Collège Gouvernementale de Médecine Indienne à Mysore, de 1976 à 1978.

Shri K. Pattabhi Jois a été marié, avec la délicieuse Savitramma, connu sous son diminutif de Amma). Elle nous a quitté bien trop tôt en décembre 1997. Elle avait toujours un sourire, un réconfort ou une bénédiction aux lèvres et elle nous préparait un café absolument délicieux. Ce qui est moins connu c’est qu’elle avait aussi étudié et pratiqué le Yoga et les textes sacrés auprès de Shri T. Krishnamacharya, c’est aussi là qu’elle a rencontré Guruji. Elle avait 14 ans lors de son mariage, un mariage d’amour ce qui était très rare à l’époque. Ils ont eu trois enfants, deux garçons et une fille (leur fils aîné Ramesh est mort d’un accident sur le barrage de la Kâverî).

Manju Jois

Manju Jois

Manju, leur fils enseigne le Yoga à Emanitas en Californie -U.S.A.

Saraswati, leur fille vit toujours à Mysore, elle est mariée à un professeur et enseigne aussi le Yoga.

André Van Lysebeth

André Van Lysebeth

En 1964, André Van Lysebeth, le premier européen, vient étudier le Yoga Korunta à l’Ashtanga Yoga Research Institute de Mysore avec Guruji. André parle de lui et le fait connaître en faisant paraître un article élogieux qu’il écrit dans la jeune revue de l’époque « YOGA » qu’il édite.

C’est autour de 1972 que Sri Pattabhi Jois reçoit les premiers américains après le « meeting » de Manju à l’ashram de Gitananda près de Pondichéry (160 km au sud de Madras). La pratique de l’Ashtanga Yoga se diffuse en Amérique depuis la Californie, et s’étend plus tard à Hawaï. En 1975, Guruji et Manju font leur première tournée américaine, pour y transmettre le yoga. Depuis, la pratique de l’Ashtanga Yoga s’est répandue dans le monde entier.

Guruji est passé sur l’autre berge de l’existence, le 18 mai 2009 à 2h30 de l’après midi (Horaire de Mysore). 
 Guruji a enseigné de manière ininterrompue pendant 63 ans cette merveilleuse méthode qu’il a apprise dès 1927 de son Guru Sri T. Krishnamacharya.

Chidambaram offrande fleurs

Om Loka Samasta Sukhino Bhavantu, Om Shanti, Shanti, Shanti
 (Om, Puissent tous les êtres atteindre la paix et l’harmonie, Om Shanti).

Aujourd’hui, c’est son petit-fils Sharath Rangaswamy, le fils de Sarasvatî qui est Directeur de l’Institut. Il est né en 1971. II transmet l’Ashtanga Yoga qu’il a appris de son grand-père. Sharath est marié à Shruthi et il est l’heureux papa de deux enfants, une charmante petite fille qui s’appelle Shradda (Dédication), et un fils Sambhav (Relié à l’Être ou Manifestation de l’Être).

La nouvelle « Yogashala » (salle de cours de yoga) est située :

  • Ashtanga Yoga Research Institute
235, 8th Cross
2nd Main, 3rd Stage
Gokulam,
    Mysore 570 002 – 
Karnataka, South India

Sri Tirumalai Krishnamarcharya, l’un des plus grand maîtres de yoga (1888 – 1988)

Sri T. Krishnamacharya l’un des plus grand maître de yoga, le rayonnement de sa connaissance a profondément influencé le monde entier.

Il n’a jamais laissé personne indifférent, lui-même, au cours d’une vie qui remplirait aisément plusieurs vies ordinaires, a fait beaucoup de rencontres extraordinaires. Descendant de grands dévots au service du temple du Seigneur des Sept Collines, Sri Venkateshvara de Tirumalai, lui-même descendant de Nâthamuni, le Professeur était promis dès la naissance à un sort exceptionnel. Rien ne pouvait lui arriver de banal.

Sri Tirumalai Krishnamacharya est né le 18 novembre 1888, Il est l’aîné d’une famille de six enfants (4 garçons et deux filles).

Son père, Sri Tirumalai Srinivasa Thathacharya, grand maître religieux enseignant la connaissance spirituelle des livres sacrés (les Véda) prend en main l’éducation de l’enfant avec son épouse Shrimati Ranganayakamma. 

Le jeune Krishnamacharya est doté d’une grande force physique, d’un tempérament et d’une intelligence peu ordinaires. Il est aussi animé d’une grande ardeur de savoir et … de savoir faire.

Encore adolescent, Krishnamacharya part à la découverte de son pays, de ses sages, de ses érudits, de ses artistes et de ses mystiques.

Incroyable parcours que la vie de ce jeune homme qui va progressivement découvrir puis maîtriser les disciplines les plus variées, depuis la lutte au corps à corps jusqu’aux rituels védiques, en passant par l’astrologie.

Puits de sciences, parlant couramment sept langues, pandit éminent, il va successivement approfondir chacun des points de vue classiques de la pensée philosophique de l’Inde, obtenant les plus hautes distinctions dans les écoles traditionnelles les plus réputées.

Benares_Varanasi_India_1922

Varanasi

Lorsqu’il partit pour Bénarès pour la première fois, vers l’âge de 18 ans, il eut la chance d’être instruit de certains secrets de grammaire sanskrite en une seule nuit par une sorte de génie, Shivakumar Shâstri. Revenu à Mysore, c’est du Principal du Parakala Mutt, Brahmatantra Sri Krishna Brahmatantra Swâmi, qu’il reçut pendant trois ans un enseignement total sur la philosophie du Vedânta. A nouveau reparti pour Bénarès, il y trouva un précepteur très clairvoyant, Sri Vamacarana Bhattâchârya qui, tout en lui enseignant la philosophie, devait des années durant l’aider de ses conseils à diriger sa vie.

Le lac sacré de Mânasarovar…

C’est ensuite sur l’avis de son précepteur de l’Université de Patna qu’il partit à pied pour l’Himalaya, rejoignant par des chemins malaisés et des ponts de corde tendus sur les torrents le pied du Kailash, montagne mythique considérée comme la demeure de Shiva et l’axe de l’univers, et le lac sacré de Mânasarovar.

Le Yoga

Il apprend et pratique de façon intensive tous les différents aspects du yoga. C’est ainsi que dans la seconde phase de sa vie, il deviendra l’un des plus grands (Maha) yogin (âcharya) de son époque.

Peinture du Maharaja de Mysore

Maharaja de Mysore, peinture

Le maharaja de Mysore

En 1924, il est invité par le maharaja de Mysore, qui voyait le yoga comme une aide pour traiter ses nombreux maux physiques. Il ouvrit une école de yoga dans son palais jusqu’en 1955.

Il s’établit à Mysore

Il est âgé d’une quarantaine d’années déjà lorsqu’ il s’établit à Mysore, dans le Sud de l’Inde, où il épouse la très jeune Srimati Namaginammal. Elle lui donnera six enfants, 3 garçons et 3 filles.

Srimati Namaginammal, épouse de Krishnamacharya

Srimati Namaginammal, épouse de Krishnamacharya

Madras (Chennai)

Lorsqu’il s’installa à Madras dans les années 50, il eut à nouveau l’occasion de soigner deux hommes très en vue, qui souffraient tous deux de paralysie: un éminent avocat Sri T.R. Venkatarâma Shâstrî et Sir Alladi Krishnaswâmi Iyer, le célèbre juriste qui avait pris part à la rédaction de la Constitution indienne. Tous deux, le retenant à Madras, venaient s’ajouter à la longue liste des rencontres déterminantes qui avaient influencé le cours de sa vie. (Extrait du N°24 de Viniyoga, consacré au 100ème anniversaire de Sri T. Krishnamacharya).

La légende du Yoga-Rahasya

On ne connaissait que quelques extraits du Yoga-Rahasya, ouvrage important sur le yoga perdu depuis plusieurs siècles. Krishnamacharya a exprimé avoir reçu en songe l’intégralité de cet enseignement originel de la bouche même de Sri Nâthamuni, ce saint Visnouïte qui vécut au IXème

C’est seulement en 1965 que T. Krishnamacharya écrivit sur papier les versets du Yoga Rahasya.

Les concepts importants de ce texte sont :

  • Importance du yoga pour les femmes,
  • Les pratiques du yoga à faire pendant la grossesse,
  • L’adaptation du yoga pour qu’il puisse convenir à toutes personnes aux différentes étapes leur vie.
  • Le yoga est un outil thérapeutique essentiel.

Il contient les idées maîtresses de l’enseignement de Krishnamacharya au sujet des techniques telles que āsana et Prāṇāyāma.

T.K.V. Deskachar & Shri Bhashyam

Deux de leurs fils deviendront également des instructeurs de yoga.

L’aîné, T.K.V. Deskachar, vit à Madras , et dirige un important centre de yoga-thérapie – le Krisnamacharya Yoga Mandiram – officiellement reconnu par le Ministère de la Santé du Tamil Nadu.

Sri Bhashyam, son cadet, est établi à Nice (France). Il a épousé une française et enseigne le yoga en France et en Suisse principalement – Yogakshemam, École d’enseignement traditionnel de Philosophie indienne – Ayurveda et Yoga.

 La transmission…

Curieux destin – en relation à l’Occident – que celui de la transmission de l’enseignement de T. Krishnamacharya.

  • Indra Devi
  • Yvonne Millerand
  • K.V. Desikachar
  • K. Sribhashyam
  • Sri B.K.S. Iyengar
  • Sri K. Pattabhi Jois

Essentiellement par l’action de ses deux fils et de leurs élèves, il est bien enraciné dans les pays francophones (France, Suisse & Québec).

Dans les pays anglo-saxons, cet enseignement est mieux connu à travers l’interprétation qu’en donne son beau frère et disciple, B.K.S. Iyengar de réputation mondiale

Ainsi que celle de Sri K. Pattabhi Jois, tout aussi mondialement connu.

abtkym_sandals 

Sa mort

Il est décédé, le 28 février 1989 à Chennai – Inde du Sud. Il avait presque 101 ans, le professeur Sri T. Krishnamacharya restera pour beaucoup un Maître de Yoga inégalé et irremplaçable…

Conformément à la tradition, il ne quittera jamais son Inde natale de sa vie. Malgré cela le rayonnement de sa connaissance du yoga à profondément influencé le monde entier.

« Je ne l’ai rencontré que trois fois,
mais je n’oublierai jamais sa qualité infini de présence. »
Jean Claude Garnier

 » Le yoga est le plus grand cadeau de l’Inde au monde »
Sri T. Krishnamacharya

Sources :

  • The Yoga of the Yoga The legacy of T Krishnamacharya by Kausthud Desikachar – Edition : K. Y. M – Chennai – India
  • Shri T. Krishnamacharya 1888 – 1988 Cent ans de Béatitude
  • Notebook
    Edition : K. Y. M – Chennai – India
  • La revue « Viniyoga » n° 24
  • Yoga Sutra de Patanjali – Traduit et commentaire de K.V. Desikachar – Edition du Rocher – 1986
  • Reflection on Yoga Sutra – s of Patanjali – By K.V. Desikachar
    KYM – ISBN : 81.87847.20.4
  • The Heart of Yoga – Developing a Personal Practice – By K.V. Desikachar
    KYM – ISBN : 0.89281.681.3 
Breath Of The Gods

Breath Of The Gods

Film :

Breath of the Gods, A Journey to the Origins of Modern Yoga, de Jan Schmidt – Garre Film – Durée 105 minutes

  • K.S. IYENGAR
  • PATTABHI JOIS
  • K. SRIBHASHYAM
  • KRISHNAMACHARYA

Un très beau témoignage émouvant sur la vie de Sri T. Krishnamacharya évoqué par ses disciples, ses enfants…

Site Web :

Astrologie Indienne (Jyotish), une aide à la prise de décision…

L’astrologie indienne fait partie des sciences auxiliaires de l’hindouisme, donc reliées aux Veda(s).

En Inde, il n’y a aucune décision importante qui ne se prenne sans consulter un astrologue. L’astrologie indienne (Jyotish) la plus ancienne est fondée sur 27 constellations lunaires (nakṣatra) et sur les passages de la Lune à proximité de celles-ci en union ou pas avec la position du Soleil.

Selon l’astrologie jyotish, nous sommes à tout moment reliés avec l’univers.

Le Maharadja de Mysore avait à son service, son propre devin/astrologue, Krishna Pattabhi Jois (le père de Guruji – Sri K. Pattabhi Jois).

 

Sri Krishna Pattabhi Jois fater of Guruji

Sri Krishna Pattabhi Jois fater of Guruji

Qu’est ce que l’astrologie indienne

Chacun connaît son « signe » en astrologie occidentale : Cancer, Lion, Sagittaire ou autre. Il s’agit en fait du signe saisonnier qu’occupait le soleil au jour de la naissance.

Le soleil, réside un mois dans chaque constellation, puisqu’il les traverse toutes les douze dans l’année. Les changements s’opèrent vers le 21 de chaque mois. Une date de naissance nous informe donc directement du « signe » appartenant à la personne.

Les choses ne sont pas aussi simples en astrologie indienne, d’abord parce que cette discipline accorde la primauté à la lune et non au soleil, ensuite parce qu’elle utilise un zodiaque dit « sidéral » : les signes de ce zodiaque se superposent aux constellations, sans subir cet inexorable décalage dû à la précession des équinoxes. Connaître son signe en astrologie indienne reviendrait plus ou moins à connaître la constellation traversée par la Lune au moment précis où l’on est né. Or, cette position lunaire ne peut se déduire simplement de la date de naissance. Il faut d’autres connaissances et d’autres moyens.

Qu’est-ce qu’un thème natal ?

C’est la représentation de l’espace, visible d’un point précis du globe, à un moment précis. En ce lieu, à cet instant, un être est venu au monde. Le schéma de son ciel de naissance est ce qu’on appelle le thème.
Le thème natal saisit, comme en un instantané, cet inextricable nœud d’énergies qui correspond à l’être nouveau-né. Car un être est un nœud d’énergies…

Il ne pourra se maintenir, continuer d’être ce qu’il est, qu’aussi longtemps que ces énergies, dans leur affrontement, demeureront en équilibre. Aucun équilibre n’étant parfaitement stable, l’être ne cessera donc pas de se transformer.

Les grands courants qui sont à l’œuvre garderont pour un temps (le temps d’une existence) leur force, leur sens, leur caractère. L’intensité et la qualité de ces énergies venues de tous les coins de l’univers, définissent à la naissance d’un individu sa nature, sa forme et son « degré dans l’être » ou, si l’on veut, son niveau de conscience.

Pour aller plus loin 

Vous pouvez recevoir une étude astrologique indienne gratuite :
http://www.yourplanets.com/ 

Je remercie profondément Monsieur Jean Dethier, pour son introduction à l’astrologie indienne. Il a eu le plaisir d’étudier en Inde avec le professeur, K. Neelakantan, récemment décédé, qui a également exercé l’astrologie auprès du Maharadja de Mysore, vers 1928.

  • Un livre d’initiation  » B A – B A de l’astrologie indienne «  de Jean Dethier, éditions Pardès
  • « L’astrologie de l’Inde », éditions Dangles
  • « ABC de l’astrologie indienne » de Denise Huat, éditions Grancher
  • « Introduction à l’étude de l’astrologie hindoue » de Denis Labouré & Jean-Claude  Laborde, éditions Traditionnelles, 1985, 32 p.

Tarifs des cours Ashtanga Yoga Institute – 2017 / 2018

Carte de membre obligatoire 30,00 €, valable 1 an de Septembre à Septembre

  Prix Prix par cours  
1 cours / cours d’essai (1h30) 25 € 25 €
1 cours particulier (1h) 80 € Sur RDV uniquement
Carte de : Prix Prix par cours (1h30)  
  • 10 cours
150 € 15 € par cours Valable 3 mois
  • 20 cours
260 € 13 € par cours Valable 3 mois
  • 30 cours
375 € 12,5 € par cours Valable 3 mois
  • Annuelle 1 cours
572 € 11 € par cours 1 cours par semaine
  • Annuelle 2 cours
1040 € 10 € par cours 2 cours par semaine
  • Annuelle 3 cours
1404 € 9 € par cours 3 cours par semaine
 Matinées Intensives (de 9 à 12 = 3h) :  Prix
  • 1 matinée
50 €
  • 2 matinées
    (même WE)
95 €
  • 10 matinées

 

450 €

 

Pour offrir un cours « GO » à la boutique !

Mode de Payement en Euros par :
Mandat postal International (très peu de frais) adressé à :
JCG – SCS , 
Ashtanga Yoga Institute
Chaussée d’Alsemberg, 610
1180 Bruxelles – Belgique
Virement bancaire – Banque :
ING – Uccle DE BUE – 1180 Bruxelles –
Téléphone : 00.32.2 348 47 80 
Fax : 00.32.2 348 47 89
SWIFT ou BIC de la ING : BB RU BE BB –
IBAN : BE 34 3630 0145 0390
Compte n° ING 363-0014503-90
Frais de désistement : 100 € par personne

Vous pouvez rassembler un petit groupe d’amis (3 ou 4) et découvrir l’Ashtanga Yoga ensemble.  Choisissez l’heure de votre cours et façonnez une séance adaptée à vos besoins ~ apprenez les bases ou explorez en profondeur.

L’enseignement dispensé aux cours de l’Institut d’Ashtanga Yoga de Bruxelles est fidèle au Yoga Korunta (Ashtanga Yoga) qui a été transmis par Sri K. Pattabhi Jois à l’Ashtanga Yoga Research Institute de Mysore – Karnataka Inde du Sud.

Les enseignants qui donnent régulièrement des cours à l’Institut d’Ashtanga Yoga sont : Jean Claude Garnier, Jan Janssen, Sergine Laloux, Catherine, Rémy et l’équipe des enseignants suppléants : Annette, Bernadette,  Ivan, Marie, Simon…

Gaja Lakshmi

Gaja Lakshmi

Difficulté financière ! Pour que ce ne soit pas un empêchement, contacter l’Institut par Email ou lettre.