Informations « santé » en Inde, séminaire Ashtanga Yoga en Inde (Mahābalipuram)

Un Yoguin averti en valant (au moins) deux, vous pourrez partir le cœur léger et l’âme joyeuse en toute sécurité et ainsi profiter de votre séjour en Inde du Sud, une découverte pleine de fragrances, de couleurs, de sons…

Aucun vaccin n’est obligatoire pour le sous-continent indien (ce qui ne dispense pas, bien sûr, le voyageur d’être à jour de ses vaccinations).

Pharmacie de voyage, kit de base

Pharmacie de voyage, kit de base

Si vous avez un traitement en cours, n’oubliez pas vos médicaments. Vous pouvez emporter une pharmacie de base d’urgence, qui contiendra des pansements, des antalgiques, des anti-diarrhéiques, des laxatifs, des médicaments contre les rhumes et les angines, de la vitamine C. Méfiez-vous du soleil et de la chaleur, cause d’insolation et de déshydratation. Sur place, il y a de nombreuses pharmacies où on trouve ce qui est nécessaire.

Si vous comptez voyager en Inde, la malaria étant en constante évolution, renseignez-vous de sa prophylaxie en fonction de l’itinéraire projeté.

Sante Inde_Moustique

Piqûres de moustique

Comment se protéger des piqûres de moustiques vecteurs du chikungunya ?

La protection individuelle passe par des moyens concrets et chimiques.

A partir de 17.45h, portez des vêtements longs et protégez-vous les pieds et les chevilles.

L’imprégnation des vêtements par un répulsif est recommandée. Certains répulsifs peuvent également être appliqués sur la peau. On veillera à les appliquer régulièrement (en fonction du produit, toutes les 4 à 6 heures). Pour les nouveau-nés et les nourrissons de moins de 3 mois, procurez-vous une moustiquaire de berceau, si possible imprégnée d’insecticide, c’est le seul moyen de protection efficace.

 

Vous trouverez sur place des produits sous forme de lotions ou sprays contre les moustiques, ainsi que des crèmes solaires. 

 

L’eau :

  • Toujours boire de l’eau en bouteille dont le bouchon est bien scellé.
  • Boire des boissons chaudes comme le « tchaî » 

Pour les autres maladies :

A Mahābalipuram, il y a plusieurs médecins qui pratiquent la médecine occidentale et depuis l’an passé il y a un médecin 
Ayur-védique. Il y a aussi un petit Hôpital « Suradeep Hospital » situé 15, Thirukumam Street, et à 20 km, sur la route de Chennai (Madras) vous trouverez, un grand hôpital ultra moderne (à préférer). 

La turista (La diarrhée)

Elle s’attrape, en général, par de l’eau ou des aliments contenant des bactéries relativement banales. 
Quelques conseils et de bons médicaments dans une pharmacie de voyage sont très utiles. La prévention reste la méthode la plus meilleure.

  • La première réaction, c’est de boire de l’eau propre légèrement salée, achetée en bouteille, scellée au goulot pour éviter la déshydratation.
  • Gélules de charbon de bois.
  • Si insuffisant, prenez de l’ Immodium, si celui-ci reste sans effet, alors passez aux antibiotiques de type « Fluroquinolone ».

Si une affection survient au retour ?

Les cas les plus fréquents sont :

  • les troubles gastro-intestinaux
  • Les infections cutanées
  • Les fièvres ou un état grippal

Dans tous les cas, si les symptômes persistent ou s’aggravent ne pas oublier de dire à votre médecin que vous revenez d’un séjour en Asie.

 Sur ce sujet, vous pouvez consulter les sites :

Autres informations complémentaires :

  • Informations voyage, « avion » et « transfert »
  • Le « Visa »
  • Trouver un « hôtel » à  Mahābalipuram
  • La « Cuisine indienne »
  • « Photos » Inde
  • Conseils vestimentaires

Ce article est également disponible en English.